Nom : Beauvilliers (Marie-Suzanne-Françoise de Creil, duchesse de)
Dates : 28/8/1716 - 27/12/1780
État(s) historique(s) : France (royaume de)
Pays actuels(s) : FRANCE
Remarques biographiques :
Née le 28 août 1716.

Elle épouse le 30 septembre 1738 Paul-François de Beauvilliers (mort le 7 janvier 1742).

En mai 1744, elle est nommée dame pour accompagner Mesdames aînées, avec la duchesse de Brissac : « Le Roi a jugé à propos de donner à Mesdames deux dames de plus, et a voulu qu’elles fussent titrées. Le Roi en travaillant hier avec M. de Maurepas donna ce deux places à Mme la duchesse de Beauvilliers et à Mme la duchesse de Brissac ; ce n’est point la douairière, qui est Pecoil, c’est Mme de Brissac qui est Sauroy, dont le mari est maréchal de camp et a acquis une grande réputation par sa valeur dans cette guerre-ci. C’est de de lui de qui feu M. le Cardinal disoit qu’il entroit dans des escadrons comme dans du beurre ; ce sont ses propres paroles. Mme de Beauvilliers est fille de M. de Creil, intendant de Metz ; elle est veuve et sans enfants ; son mari, fils aîné de M. le duc de Saint-Aignan, mourut il y a quelques années. Le Roi croyoit que Mme de Beauvilliers n’accepteroit point cette place, parce qu’elle ne s’est point présentée pour en avoir une chez Mme la Dauphine, et il a dit à Mme de Tallard de savoir si cela conviendroit à Mme de Beauvilliers, ajoutant qu’outre cette grâce il lui donnoit l’assurance d’être dame d’honneur de Madame lorsqu’on en mettroit une auprès d’elle. En effet, le désir de Mme de Beauvilliers n’étoit que d’être attachée à la Reine. Elle est fort jeune, mais elle a infiniment de vertu et de piété. Le Roi avoit proposé que cette assurance fût donnée par un écrit séparé du brevet, mais M. de Maurepas la fera mettre dans le brevet même. Le brevet de Mme de Brissac est totalement différent ; c’est un brevet simple » (Luynes, 3 mai 1744, t. V, p. 409-410).

Déclarée dame d’honneur de Mesdames Henriette et Adélaïde le 24 septembre 1750, suite à l'obtention, par la duchesse douairière de Brancas, de la survivance de la charge de dame d'honneur de la Dauphine.
Le roi lui donne les grandes entrées fin novembre (Luynes, Mémoires, t. X, p. 384). Après la mort de Madame Henriette (Madame), elle reste dame d'honneur de Madame Adélaïde. Elle est remplacée par la duchesse de Narbonne-Lara.

Décédée à Versailles le 27 décembre 1780.
Son cœur et ses entrailles sont envoyées à Paris, dans l'église des Carmes de la place Maubert ; son corps est inhumé à Saint-Aignan [Loir-et-Cher].
Sources bio-bibliographiques :
· Archives départementales des Yvelines, État civil, Versailles, Notre-Dame, S, 1780, 1112509, fol. 103v.

· Luynes (Charles-Philippe d’Albert, duc de), Mémoires du duc de Luynes sur la cour de Louis XV (1735-1758), publiés sous le patronage de M. le duc de Luynes par Louis Dussieux et Eudore Soulié, Paris, Firmin Didot, 1860-1865, 17 vol.

· Levantal (Christophe), Ducs et pairs et duchés-pairies laïques à l'époque moderne (1519-1790), Paris, Maisonneuve et Larose, 1996.
Entrée d'index : Beauvilliers (Marie-Suzanne-Françoise de Creil, duchesse de) (1716-1780), dame pour accompagner Mesdames aînées (1744-1750), dame d'honneur de Mesdames aînées (1750-1752), puis de Madame Adélaïde (1752-1780)
Institution(s) : Maison de Mesdames
Thématique(s) : Cours
Auteur(s) de la notice : RM

© Centre de recherche du château de Versailles
Retour vers le formulaire de recherche de la base biographique