Nom : Danfrie (Philippe)
Autre(s) appellation(s) : Patronyme parfois orthographié : D'Anfrie, Danfrye, Damphrye, d'Anfrye ou d'Anffraye.
Signe : Philipe Danfrie.
Dates : 1533 - 1606
État(s) historique(s) : France (royaume de)
Pays(s) actuels(s) : FRANCE
Remarques biographiques :
Date de naissance incertaine : vers 1533.

Fait ses débuts comme imprimeur et libraire, associé en 1558 au typographe Richard Breton. Établis rue Saint-Jacques, à l'Écrevisse d'argent, ils sont les premiers à Paris à employer les caractères dits « de civilité ».
Qualifié tour à tour de graveur en l'imprimerie (1561), de tailleur de caractères (1565), de canonnier ordinaire du roi (1565), de graveur en mathématiques (1573) et de graveur d'armoiries (1579).
Tailleur général des monnaies de France (01/06/1582-1606).
Tailleur général des monnaies de Béarn et de Basse-Navarre (25/05/1589).
Inventeur d'instruments mathématiques, notamment le graphomètre, dont il publie une Declaration de l'usage en 1597.

Mort entre le 27 juin et le 1er juillet 1606 à son domicile de la rue des Carmes. Selon sa volonté, il est inhumé au cimetière protestant de la rue des Saints-Pères.
Sources bio-bibliographiques :
· Danfrie (Philippe), Declaration de l'usage du graphometre […], Paris, chez l'auteur, 1597.
· Guiffrey (Jules), « Documents inédits sur Philippe Danfrie père, graveur général des monnaies, et Philippe Danfrie fils, contrôleur des poinçons et effigies (1592-1662) », dans Nouvelles archives de l'art français, 1892, p. 295-331.
· Jal (Auguste), Dictionnaire critique de biographie et d'histoire, Paris, H. Plon, 1867, p. 466-468.
· Le Bars (Fabienne), « Relieurs et doreurs de Paris au XVIe siècle », dans R. Fox et A. J. Turner (dir.), Luxury Trades and Consumerism in Ancien Régime Paris. Studies in the History of the Skilled Workforce, Aldershot/Brookfield, VT, Ashgate, 1998, p. 22.
· Mazerolle (Fernand), Les médailleurs français du XVe siècle au milieu du XVIIe, Paris, Imprimerie nationale, 1902-1904, 3 vol., passim.
· Picot (Émile), Note sur l'enlumineur parisien Guillaume Richardière et sur son beau-père Philippe Danfrie, Nogent-le-Rotrou, imprimerie Daupeley-Gouverneur, 1889.
· Turner (Anthony John), « Paper, Print and Mathematics: Philippe Danfrie and the Making of Mathematical Instruments in Late 16th Century Paris », dans C. Blondel et al. (dir.), Studies in the History of Scientific Instruments, Londres, Rogers Turner Books, 1989, p. 22-42.
· Vervliet (H. D. L.), « An Unknown Civilité-Type by Philippe Danfrie (1561) », Library, s5-XXIX, 1, 1974, p. 111-114.
Entrée d'index : Danfrie (Philippe) (v.1533-1606), tailleur général des monnaies de France (1582-1606), ingénieur
Thématique(s) : Sciences ; Gravure ; Arts décoratifs
Légende(s) lien(s) :
Illustrations de « Déclaration de l'usage du grafonomètre par la pratique duquel l'on peut mesurer toutes distances ». Bibliothèque nationale de France, IFN- 2100149. Consultable sur Gallica.
Auteur(s) de la notice : Samuel Halopau

© Centre de recherche du château de Versailles
Retour vers le formulaire de recherche de la base biographique